Créer mon entreprise ?

Lors de la création d’une entreprise, plusieurs paramètres sont à prendre en compte afin d’avoir un projet solide. Il est donc important de prendre du temps au début du projet, plutôt que de devoir l’arrêter prématurément. La constitution d’une société présente un grand nombre de démarches administratives, que nous pouvons réaliser avec vous. Pour cela, il vous suffit de prendre rendez-vous avec notre équipe.

1. Le choix du statut juridique

Le choix du statut juridique de la société est un élément essentiel, qui entraînera des décisions, possibles ou non. Il est donc important de choisir le plus adapté à ses besoins.

3 questions pour avoir une idée plus précise du statut juridique adapté à votre situation :

  • - Vous souhaitez vous lancer seul(e) ?
  • Micro-entreprise ;
  • Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) ;
  • Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) ;
  • Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL).
  • - Vous souhaitez vous lancer à plusieurs ?
  • Société par Actions Simplifiée (SAS) ;
  • Société À Responsabilité Limitée (SARL).
  • - Vous souhaitez protéger votre patrimoine personnel ?
  • Société par Actions Simplifiée (SAS) ;
  • Société À Responsabilité Limitée (SARL) ;
  • Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) ;
  • Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) ;
  • Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU).

2. Statut social des dirigeants

Par la suite, le ou les dirigeants devront faire un choix concernant leur statut social au sein de la société. Il en existe deux :

  • - Le statut d’assimilé salarié : il dépendra du régime général de la sécurité sociale ;
  • - Le statut de Travailleur Non Salarié : il dépendra donc de la sécurité sociale des indépendants.

Certaines formes juridiques imposent automatiquement le statut social des dirigeants. Pour d’autres, le choix est libre. Pour plus d’informations, voir ici.

3. Budget de trésorerie et capital social

Le capital social d’une entreprise correspond au montant initial réalisés par les associés. Il existe trois types d’apports possibles :

  • - Apports en numéraire : ces apports concernent toutes les sommes d’argent
  • - Apports en nature : ces apports peuvent correspondre à des apports matériels, de clientèle, brevets ou marques.
  • - Apports en industrie : ces apports désignent toute forme de travail réalisé par l’un des associés. Ils ne viennent pas s’ajouter à la constitution du capital social.

Pour plus d’informations à ce sujet, voir ici

4. Construction du business plan

Le business plan est un éléments fondamental pour les créateurs d’entreprises. Il a pour but de pérenniser un projet d’entreprise afin de convaincre de potentiels investisseurs. Les cinq parties qui composent un business plan :

  • - L’executive summary
  • - L’étude économique du projet
  • - L’étude financière du projet
  • - La partie économique du projet
  • L’étude du marché
  • La stratégie commerciale et marketing
  • Le porteur du projet et son équipe
  • Les paramètres importants du projet
  • - La partie financière du business plan
  • Le bilan prévisionnel
  • Le compte de résultat prévisionnel
  • Le plan de financement
  • Le budget de trésorerie

5. Rédaction des statuts d’entreprise et immatriculation de la société

La rédaction des statuts d’entreprise est une tâche longue et complexe, mais obligatoire. Voici la liste des éléments, obligatoires et complémentaires :

Les éléments obligatoires des statuts d’entreprises :

  • - La dénomination sociale de la société ;
  • - La forme juridique ;
  • - L’adresse du siège social ;
  • - Les apports de chaque associé ou actionnaire ;
  • - Le montant du capital social ;
  • - La durée de vie de l’entreprise.

Cependant, certaines mentions sont complémentaires :

  • - Les règles de prise de décision de principaux organes de la société ;
  • - La répartition des parts sociales entre les associés ;
  • - La désignation du gérant, président, directeur général…

Concernant la SARL, d’autres critères sont obligatoires :

  • - La répartition des parts sociales entre les associés ;
  • - Les dates d’ouverture et de clôture de l’exercice social.

6. Les obligations comptables

Chaque entreprise doit répondre à des obligations comptables. Pour cela, nous vous proposons de vous accompagner, prenez rendez-vous dès à présent.

  • - Enregistrer chaque mouvement du patrimoine de l’entreprise de façon chronologique
  • - Procéder à un inventaire annuel afin de contrôler physiquement la valeur et l’existence des éléments actifs et passifs du patrimoine de l’entreprise, à la date de clôture de l’exercice comptable.
  • - Etablir les comptes annuels à la fin de chaque exercice comptable.
  • - Détenir un compte bancaire au nom de l’entreprise dans un établissement de crédit ou dans un bureau de chèques postaux.
  • - Conserver, pour une durée minimum de 10 ans après la clôture de l’exercice, l’ensemble des pièces comptables ?
  • - Déposer les comptes annuels auprès du greffe du tribunal de commerce.